Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 17:53

Je publie un extrait d'un article du journal algérien al watan, sorti le 24 novembre 2012 au sujet du colloque de l'université Paris VIII "Entre continuités et ruptures générationnelles"les 9 et 10 novembre 2012. Les recherches sur la guerre d'indépendance algérienne, cinquante ans après", organisé par le professeur Aissa Kadri et les jeunes historiens, Moula Bouaziz et Tramor Quemeneur. Ce passage traite de ma contribution à ce colloque intitulé: "l'image mythique, l'image fausse et la vraie image dans les lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne"

 

"Le docteur, Emmanuel Alcaraz, est, quant à lui, revenu sur les lieux de mémoire algériens de la guerre d’indépendance, en particulier concernant les figures de moudjahidine, les Européens d’Algérie et Houari Boumediene. Il s’est proposé, à partir d’une analyse de la genèse historique du mouvement national algérien dans ses différentes composantes et des modalités de ses réappropriations actuelles des lieux de mémoire de la guerre, de retrouver dans l’affirmation de ces derniers dans «l’espace public» dans leur mise en scène ou leur institutionnalisation, les modes de légitimation politique en œuvre. Son propos a tenté de les restituer dans leurs contradictions afin «d’expliquer les tensions mémorielles, les oublis et les tabous existant en Algérie par rapport à cette guerre (la guerre d’Algérie). Il montre comment s’est construite une représentation officielle, expurgée et mythifiée de la mémoire et en même temps que cette mise en scène «des lieux de mémoire» participant au roman national n’occulte pas totalement dans le contexte, les contestations et autres formes de revendications latentes, manifestes ou en devenir, qui expriment d’autres représentations, d’autres visions, portées par de nouvelles générations. Il donne à titre d’exemple de présentation officielle, la bataille de Djorf, occultée jusqu’en 1990, la présentation muséale du président Boumediene au musée du Maqam Echahid, les évolutions de l’administration de la prison de Serkadji."

 

Partager cet article

Repost0
Published by emmanuel alcaraz

Profil

  • emmanuel alcaraz
  • Docteur en histoire, qualifié CNU section 22(histoire des mondes modernes et histoire contemporaine), je suis chercheur associé au CHERPA de l'IEP Aix-en-Provence, à l'IRMC de Tunis, à l'ISP de l'université de Nanterre et au laboratoire du Patrimoine de l'université de la Manouba.
  • Docteur en histoire, qualifié CNU section 22(histoire des mondes modernes et histoire contemporaine), je suis chercheur associé au CHERPA de l'IEP Aix-en-Provence, à l'IRMC de Tunis, à l'ISP de l'université de Nanterre et au laboratoire du Patrimoine de l'université de la Manouba.

Recherche